Je cherche à développer un art expérimental, participatif, ludique, voir festif, sous forme de kits, d’environnements portatifs, d’objets manipulables, de terrains de jeu...

Je m’intéresse aux paysages naturels et artificiels comme répertoires à sensations et particulièrement à l’imagerie de synthèse et tous les procédés technologiques de production d’images, pour leur capacité à dénaturer les choses en leur ajoutant des artéfacts.

À l’inverse de la technologie mobilisant des moyens disproportionnés pour produire des impression plus précises et convaincantes au point d’augmenter la réalité (« larger than life ») mes objets dérisoires produisent des sensations épurées par des moyens simplifiés et parfois parodiques.

Ainsi, mes installations, portatives ou immersives, mettent en exergue la surface, la forme au détriment du fond à la manière de microscopes à satisfaction augmentant les effets de séduction de la matière jusqu’à l’absurde, au risque de décevoir. Comme si l’on pouvait isoler la sensation de son contexte.

︎